Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Cahiers de l'Égaré

12-13-14 octobre/Les 30 ans des Cahiers de l'Égaré/Faites de l'ectriture !

10 Octobre 2018 , Rédigé par grossel Publié dans #cahiers de l'égaré, #jean-claude grosse, #écriture, #bocals agités

le flyer des 30 ans des Cahiers de l'Égaré au Revest et l'Europe des poètes avec Musart
le flyer des 30 ans des Cahiers de l'Égaré au Revest et l'Europe des poètes avec Musart

le flyer des 30 ans des Cahiers de l'Égaré au Revest et l'Europe des poètes avec Musart

Fête de l'ectriture / Faites de l'ectriture !

12-13 et 14 octobre 2018

Le Revest

 

Ce document a été élaboré à partir de 3 réunions de travail, une entre Les amis du Vieux Revest, Les Cahiers de l'Égaré et Point de mire, deux avec le directeur de cabinet du Maire du Revest et diverses rencontres (le Pôle Jeune Public, Couleurs Revestoises, Mus'art, la directrice de l'école primaire, Jacqueline Regnaud, Barback et Gougoutte, artscénicum théâtre)

 

La fête de l'ectriture / faites de l'ectriture ! (mot-valise trituré à partir des mots écriture et lecture, qui renvoient à des actes de triture, écrire c'est triturer les mots = écritriture, lire à voix haute, c'est triturer la voix = lectriture), la première (et en même temps dernière fête de ce genre) aura lieu les 12-13 et 14 octobre 2018, au Revest.

Cette fête est organisée pour les 30 ans des Cahiers de l'Égaré, maison d'édition installée au Revest qui a publié 200 titres depuis 1988, théâtre, philosophie, essais, poésie, après avoir publié la revue Aporie (14 N°) dès 1982.

Cette fête organisée en partenariat avec la municipalité a pour objectif d'inciter des gens de tous âges, tous milieux à écrire des textes en suivant les consignes données par 4 animatrices d'ateliers d'écritures, Point de mire, L'écrit-plume. Durée maximale des ateliers en différents points du village : 2 H, de 10 à 12 H. Les textes produits seront suspendus sur des cordes à linge. Ce sera le moment Grande Lessive des Maux par les Mots. Les participants seront ensuite amenés à lire leur texte à voix haute, conseillés par deux comédiens professionnels. Mise en bouche vers 15 H. Lectures vers 17 H. Un atelier de calligraphie organisé le samedi 13 après-midi par Couleurs revestoises complètera ce dispositif. Et le dimanche 14 octobre, la fête sera clôturée par un concert de chants classiques français à l'initiative de Mus'art.

 

Déroulement de la fête de l'ectriture :

 

1– vendredi 12 octobre, à 20 H, spectacle offert par la municipalité à la Maison des Comoni en partenariat avec le Pôle Jeune Public, Les Pieds tanqués, par la compagnie artscénicum. Ce spectacle a plus de 350 représentations à son actif. La pièce a été éditée par Les Cahiers de l'Égaré, 7 éditions à 500 exemplaires soit déjà 3500 exemplaires. Réservations obligatoires auprès du PJP.

La salle des mariages ou la salle des minots sera ouverte pour l'exposition-vente à prix réduits des Cahiers de l'Égaré, sur les 2 jours (samedi et dimanche). Partenariat avec Les amis du Vieux Revest qui présenteront et vendront leur livre des 30 ans.

 

2 – samedi 13 octobre à partir de 10 H, ateliers d'écriture sur la place Meiffret s'il fait beau, accès possible salle des minots en cas de repli (la salle Sauvaire sera occupée par la daube paroissiale). Les animatrices disposeront des titres des Cahiers de l'Égaré pour les proposer comme amorces aux participants (216 titres). Elles mettront Le Revest et le hameau de Dardennes au cœur des écritures, les noms de rues et ruelles, les événements marquants, les personnages, les figures du Revest (on essaiera de mettre au travail Claude Demai, Maurice Martin et d'autres), les paysages et visages du Revest, les rêves d'avenir pour le village et le hameau. Les amis du Vieux Revest seront les mémorialistes à la disposition des écrivents, avec leurs brochures, archives.

À 12 H, inauguration par le Maire des 2 boîtes à livres fabriquées par le SLAJ sous la houlette de Magali Barry. L'une des deux boîtes sera placée vers la Maison Charles Vidal, lieu de passage des jeunes et de leurs parents. Ceux qui le désireront pourront déguster la daube de sanglier préparée par Jacqueline Regnaud au profit de la paroisse. Inscription en amont.

Vers 14H, atelier de calligraphie, salle des minots, avec Couleurs revestoises.  Vers 16 H, initiation à la lecture à voix haute par 2 comédiennes. À 18 H, lecture des textes dans l'amphithéâtre du jardin public.

3 – dimanche 14 octobre à partir de 10 H, ateliers d'écriture sur la place Meiffret s'il fait beau, accès possible salle des minots en cas de repli, la salle Sauvaire sera disponible. Les animatrices disposeront des titres des Cahiers de l'Égaré pour les proposer comme amorces aux participants. Elles mettront Le Revest et le hameau de Dardennes au cœur des écritures, les noms de rues et ruelles, les événements marquants, les personnages, les figures du Revest, les paysages et visages du Revest, les rêves d'avenir pour le village et le hameau. Les amis du Vieux Revest seront les mémorialistes à la disposition des écrivents, avec leurs brochures, archives.

À 15 H, initiation à la lecture à voix haute par 2 comédiennes. À 17 H, lecture des textes dans l'amphithéâtre du jardin public.

À 18 H 30, concert de clôture dans l'église du Revest avec Mus'art.

 

En amont, atelier d'écriture à l'école primaire pour que les enfants soient associés à la fête. La directrice de l'école primaire est d'accord sur le principe. Modalités à définir avec elle, à la rentrée.

 

Pour la communication, article sous forme du déroulement et d'un entretien avec Claude Serra dans le bulletin municipal de début octobre. Flyers réalisés par la mairie destinés aux parents par l'intermédiaire du carnet des enfants scolarisés. Affichettes réalisées par la mairie. Information via les site Revest 83 et Revestou, peut-être le magazine Cité des arts, Var-matin. Diffusion sur FB et par courriels. Jean-Marc Adolphe se fera le relais sur son blog Médiapart et avec son journal performatif, Le cours des choses.

 

Jean-Claude Grosse, éditeur des Cahiers de l'Égaré

Titres pouvant constituer des amorces :

 

Aporie 1982, l'ordre et le désordre, Aporie 1983, le diable et les démons, Aporie1984, La limite, Aporie 1985, l'espoir, Aporie 1986, Odysseus Elitys, Aporie 1986, La crise, Aporie 1987, Le désert, Aporie 1987, La tragédie Saint-John Perse, Aporie 1988, Égée-Judée Lorand Gaspar, Aporie 1988, La mise à mort, Aporie 1989, Le soleil, Aporie 1989, Le mythe, Aporie 1990, Salah Stétié et la Méditerranée noire, Aporie 1990, Du vent (14 N°)

Clepsydre, Donjon Soleil, De l'impasse à la traverse, Histoires du Revest-Patience, Feu, Le livre du Dol, Un poète mais pour quoi faire ?, Elipse ou de lundi à dimanche, L'ombre de Don Juan, Pilate, Le cas Gaspard Meyer, Voïces ou Le retour d'Ulysse, Avant tout, X ou le petit mystère de la passion, Paysage de nuit avec œuvre d'art, Lettre au directeur du théâtre, Tout ce que je dis, Ruth éveillée, Relation, Le fond des navires, Le cas Quichotte, Lumière sur lumière, Silencieuse fraternité, Le voyage d'Alep, Sana'a Aden, L'enfant d'eau, Paroles du silence rouge, L'auteurdutexte, Paroles à façon(s), Parole d'aimant(e), La Parole éprouvée, La vie en jeu, La lutte des places, Histoire de places, Mabel ou il faut mettre de l'ordre dans la maison, Les étranges souffrances d'un directeur de théâtre, Midi à nos portes, Nord-Sud / Ballade hexagonale, Choeur des continents, Je sors, Le voyageur invisible, L'apostrophe, Roses des sables, Anà Mua un bruissement, La lumière des hommes, Beverly, Le peintre, La mort de Socrate, Toulon 1942-1943, Nu (50)

Rien ne vaut le réel contre l'inquiétude, La Rose, Sarah, Lettre à l'enfant, Fa'a'a'mu-l'enfant adoptif, 68 mon amour, Une vie, La mort et l'amour, Le cycle de la Rose, Discours d'investiture de la Présidente des États-Unis, Les petits riens dans la clinique analytique, Bonheur, Bonheur 2, Le livre des cendres d'Emmanuelle, Pierre, Il faut que la neige tombe ou l'école imprévue, Fiction du capital, Le hasard et la mort, L'argent (tel un divin néant pour une humanité ultime?), Bricoles (journal d'une absence de bord), Obscur à soi, Les enfants du Baïkal, Le fils du Baïkal, Baïkal's Bocal, Pour une école du gai savoir, Actualité d'une sagesse tragique, Le silence d'Emilie, Avec Marcel Conche, Entretiens avec Marcel Conche, De l'amour, La voie certaine vers « Dieu » ou l'esprit de la religion, Heureusement qu'on meurt, Jouer avec le temps, L'incertaine apparence de l'île de Port-Cros, Il n'y a pas d'autre monde, L'hippocampe et le rétroviseur, Disparition, 30 mots pour maman, Le gras théâtre est mort maman, Babel ou le mystère des langues, Le passage de l'ange, Wolfie le petit Mozart, Tania's Paradise, Le Nouveau Monde, Le tour complet du cœur, Gilles et Bérénice, Tout l'univers en plus petit, Fournaise, Vous qui lisez ne me regardez pas, Larmes 200 (50)

Fantaisies culinaires sucrées, Au bal des oiseaux, Faisceaux sous bois acide, Temps de loups, On ira voir la mer, L'enjeu de l'acteur, Les lendemains qui dansent, Rêver le monde, Le corps qui parle, Les fabuleuses aventures d'Ulysse, Soir bleu / Soir rose, Un visible Théo, Rouge nocturne / Verdun, La mémoire du crabe, Dis la vie comment ça marche ?, Sans voix, Ferme les yeux et regarde au loin, Gabrielle Russier / Antigone, À Gabrielle merci pour l'utopie, Où étais-tu ?, Ailleurs, l'herbe est plus verte, Celle qui venait d'ailleurs, Battements d'ailes, Baladintime, L'esclafier, T'es qui toi / T'es d'où, Homo Botticelli, Mon Bosphore à moi, L'ile aux mouettes, L'éternité d'une seconde Bleu Giotto, Là où ça prend fin, Des étoiles et des ellipses, Elle s'appelait Agnès, Poésie pendue au précipice du poète, Envies de Méditerranée, Marilyn après tout, MMM moi Marilyn, Diderot pour tout savoir, Cervantes / Shakespeare cadavres exquis, Lili-Suzon, 1907 batailles dans le Midi, Les pieds tanqués, Théâtre de la jeunesse, Théâtre de la jeunesse#2, Théâtre de la jeunesse#3, L'ultime scène, La parole buissonnière, Je ne suis pas sûr d'avoir tort, Monsieur Macron nous ferait-il marcher ?, Moi Avide 1° l'Élu, EAT (manger, pisser, écrire) au temps des queues de cerises (50)

Vols de voix, Le voyage d'Amadou, Le souffle et le docteur, L'anse aux loups, Kaoru / une écriture concertante venue du ciel, Corsavy d'hier et d'aujourd'hui, Corsavy Paysages et visages, De Gaulle 68 la révérence, Une tragédie américaine, La nature prisonnière, Le bord des falaises ou comment se relever de ses morts ?, Tu pètes plus haut que ton cul ma fille, Effractions 1, Effractions 2, L'émergence d'une ile, Anatomie d'une absence, Suis-je donc ?, Les Saintes écorchures, Les Mauves, La légende des Jumeaux, Autrefois Outrebois, Chair Fraîche, Du Jardin d'Eden et autres plaisirs, La rivière Golshifteh, Le passage du temps, Fragments de l'amour, D'urine et de fer, Rouvière-un lycée dans le vent, Paginaire-Cent chantiers d'écriture, Aux couleurs de la vie, À fleurs de larmes, Amour à mort, Ma dernière bande, L'île aux esclaves, Le Grete : une Odyssée, La Grotte, Pour Refuge B, Jazz à Porquerolles, Visages du vent (39)

Théâtre à vif-le sabordage de la flotte le 27 novembre 1942 à Toulon, L'agora 1995/1996, L'agora 1996:1997/À L'épreuve de l'éthique, L'agora 1997/1998/quelles valeurs de quelques valeurs : la démocratie, la laïcité, l'amitié, la paix, L'agora 1998/1999, L'agora 1999/2000/des terreurs à la lumière, des cris à l'écrit, L'agora 2000/2001/Toulon/Var/Méditerranée, L'agora 2001/2002/ Enfances (8), Le Printemps des poètes dans les Collèges du Var (2000-2001-2002-2003-2004) (5) = 216 titres.

Jean-Claude Grosse est devenu éditeur des Cahiers de l'Égaré

- parce qu'il a créé le festival de théâtre du Revest (de 1983 à 1991) 

- parce qu'il a assuré la programmation théâtrale de la Maison des Comoni (de juillet 1990 à décembre 2004)

- parce qu'il a souhaité donné la forme livre à des pièces de théâtre créées ou représentées au Revest et qui n'avaient d'existence que le temps des représentations et le temps du souvenir.

Il a estimé que le théâtre s'il se joue, se voit, s'écoute peut aussi se lire, ce que Alfred de Musset avait compris avec sa formule Un spectacle pour un fauteuil. 

Dans l'esprit de Musset, il s'agissait d'assumer pleinement la liberté de l'auteur, non soumis aux contraintes de la représentation et aux réactions du public.

Pour Jean-Claude Grosse, éditer du théâtre, c'est permettre au lecteur de se libérer de la vision du metteur en scène, de se servir de son imagination et de se livrer au jeu des interprétations, en toute liberté, parfois contre l'auteur.

Et c'est ainsi qu'en 30 ans, il a édité non seulement du théâtre mais aussi des essais, de la philosophie et de la poésie.

Avec 216 titres, Les Cahiers de l'Égaré, sans bruit, sans médiatisation, sans publicité, sans esprit d'entreprise, sans volonté de faire de l'argent, sur la base exclusivement du bénévolat de leur directeur, en respectant les auteurs et leurs droits, en passant commande d'écritures, ont fait leur chemin.

Les ateliers d'écriture qui auront lieu les 13 et 14 octobre avec pour amorce, les titres publiés, montreront les résonances rencontrées par ces livres.

C'est cet amour des mots, de la langue qui se triture pour dire le réel et dire la vérité sur le réel qui donne la ligne éditoriale.

Une petite introduction qui te présente et l’objet des cahiers de l’égaré.
 
1         30 ans ! Vous nous racontez ?
2         Par le théâtre, l’écriture, la lecture, l’art peut-il éveiller les consciences ?
3         Quel sera le programme des festivités ?
voici mes réponses aux questions
 

Jean-Claude Grosse, comment vous présenteriez-vous ?

Je suis né en 1940 à Ollioules, Je suis arrivé au Revest en 1981. De 1983 à 2004, j’ai assuré bénévolement la programmation théâtrale du Revest. Dès 1988, j’ai créé Les Cahiers de l’Égaré.
 
30 ans, vous nous racontez ?
pour éditer plus de 200 titres (théâtre, philosophie, essais, poésie) en 30 ans, il m’a fallu oser aller à la rencontre de poètes de renom comme Odysseus Elytis (Nobel de littérature 1979), Salah Stétié, du philosophe Marcel Conche, de feu Emmanuelle Arsan; ce fut et c’est encore une aventure d’appels à textes pour des livres pluriels;  le prochain livre pluriel à paraître le 15 octobre, s’appelle Le Passage du Temps avec 32 écrivains dont Maryse Condé, une des 4 finalistes du Nobel alternatif 2018.
 
 
L’art peut-il éveiller les consciences ?
 Je ne crois plus au rôle éveilleur de la culture transmise. Je suis pour que tout le monde puisse s’exprimer pour s’éveiller, s'élever. De la coopération, pas de la compétition. L’horizontalité des échanges, pas la verticalité de la transmission.
 
Le programme
le vendredi 12 octobre à 20 H, spectacle Les pieds tanqués, offert par la municipalité (que je remercie pour son investissement) sur réservation obligatoire auprès du PJP
ateliers d’écriture le samedi 13 et le dimanche 14 octobre  de 10 à 12 H avec les animatrices de deux associations (Point de mire et L’écrit-plume) et la participation des Amis du Vieux Revest, grande lessive
exposition-vente des Cahiers de l’Égaré de 10 à 12 H, les samedi et dimanche
inauguration samedi 13 octobre à 12 H par le maire du Revest des boîtes à livres du Revest et de Dardennes (livres en libre service), réalisées par le SLAJ
l’après-midi du samedi, de 14 à 15 H 30, rencontre illustrée sur l’art de la calligraphie chinoise avec l’association Couleurs revestoises; 16 H, mise en bouche des textes avec le soutien de deux comédiens, Sophia Johnson et Pascal Rozan; restitution dans l’amphithéâtre du jardin public à 17 H 30
dimanche 14 octobre, 15 H 30, mise en bouche des textes; à partir de 17 H, restitution dans l’amphithéâtre du jardin public; à 18 H, concert lyrique de clôture dans l’église, L’Europe des Poètes, organisé par l’association Mus’art, entrée libre.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article