Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les Cahiers de l'Égaré

Catalogue 2014 des Cahiers de l'Égaré

6 Octobre 2014 , Rédigé par grossel Publié dans #cahiers de l'égaré

Les Cahiers de l'Égaré sont distribués par Soleils, 23 rue de Fleurus, 75006 Paris.

Les libraires doivent s'adresser à Soleils pour satisfaire les demandes de leurs clients.

Sont parus en 2014

Tania's Paradise de Gilles Cailleau et Tania Sheflan,

en français, anglais, hébreu

suivi de Journal de voyages en Israël

Solo pour contorsionniste de proximité

Une écriture de pavés et de poupées

ISBN 978-2-35502-047-6

72 pages, 20,5 X 20,5, 20 €, photos couleurs

Bricoles, Journal d'une absence de bord

de Gérard Lépinois

Plus je relis ce manuscrit (en effet, c’est encore avec mes doigts que je t’ai tapée, ô mule !), plus je sens l’intérêt d’une lecture hasardée, et même hasardante, de ses fragments. Aucun classement ne vaut de frotter des bouts de soi au hasard du sens,
soit en tous sens et aucun qui soit définitivement majeur, donc mineur ; et pas pour s’inonder de non-sens, mais dans l’espoir d’étincelles inattendues de sens. Chérie, tout en morceaux à composer sans fin, ne suis-je pas au faîte de ma mignonnerie de garçon boucher ?
Le hasardant crée du hasard : non seulement il nous délivre un peu de la détermination et de la liberté comme faculté de choisir entre des prédéterminés (et prédéterminants) ou presque, mais il semble plus proche de ce que nous sommes (et pourquoi pas heureusement ?) comme impossibilité d’être, de prendre en un être nommable, en un entier pré-cadavérisé, en un garçon boucher condamné à n’être que dans la viande, ou un concepteur si subjectivement titré qu’il en devient très con du cep.
Chérie, lâche-moi plus que la grappe, car entre la mise de mon slip propre du matin (je suis un respectable garçon boucher) et la lecture qui suit du vieil Emmanuel (seins et clitoris rigoureusement ravalés de l’autre ?), vient s’intercaler maintenant une tranche de bon marché gruyère sans goût, que j’apprécie sans l’aimer parce qu’il me rappelle l’expérience cruciale de la fondue marchande, notre bible. G.L.

ISBN 978-2-35502-046-9

374 pages, 16,5 X 24, 30 €

Mon Bosphore à moi de Izzeddin Çalislar

bilingue turc-français

traduit du turc en français par Sedef Ecer et Georges Perpès

Quand Istanbul inspire la passion d’en créer une autre.

« Mon Bosphore à moi » a été écrit au printemps 2014 en résidence d’écriture à la bibliothèque de théâtre Armand Gatti, grâce à une bourse du Centre National du Livre et l’aide de la DRAC PACA.
Le texte a fait l’objet d’une lecture publique le 17 mai 2014 à la Villa Tamaris - Centre d’art dans le cadre du Festival Scènes Grand Écran initié par le Centre National du éâtre en partenariat avec le éâtre Liberté.

La pièce est inspirée de la vie d'un officier de la marine française et homme d'entreprise qui fit fortune en Turquie, Blaise Jean Marius Michel (1819, Sanary - 1907, La Seyne-sur-Mer).
Appuyé par Napoléon III, Michel est nommé, en 1855, directeur des phares et balises par le sultan Abdul-Medjid : il dirige la construction de cent onze phares sur les côtes de l'Empire ottoman, de la mer Noire à la Méditerranée. En échange, il obtient du sultan un pourcentage sur les droits de navigation dans ces eaux. En 1879, il obtient une nouvelle concession, celle des quais des ports d’Istanbul. Revenu en France riche et avec le titre de "pacha", séduit par la ressemblance du site avec le Bosphore, il achète à la Seyne-sur-Mer soixante hectares de terrain et crée à Tamaris un des premiers lieux de villégiature de la Côte d'Azur. Il y fait bâtir un grand hôtel, des casinos, des dizaines de villas, un bureau des postes, une chapelle… Il lance une compagnie maritime assurant le transport entre Toulon et La Seyne. Deux de ses bateaux à vapeur ont pour nom Istanbul et Bosphore...

Fiction basée sur des documents historiques, Hususi Boğaziçi / Mon Bosphore à moi est une comédie burlesque franco-turque à cinq personnages. L'action se situe dans la première décennie du XXème siècle, non loin du Bosphore... Outre les Français Marius Pacha, Napoléon III et sa femme l'impératrice Eugénie, on pourra y découvrir deux personnages du théâtre traditionnel turc ( Orta Oyunu ), les populaires et farceurs duettistes Kavouklou et Pishékar.

ISBN 978-2-35502-048-3

136 pages, 13,5 X 20,5, 10 €

À Gabrielle Russier/Anne Riebel

ISBN 978-2-35502-049-0

64 pages, 13,5 X 20,5, 14 € frais de port compris

Le 1° septembre 2014 est paru un témoignage fort d'une élève de Gabrielle Russier, Anne Riebel. Soit 45 ans après son suicide à Marseille, le 1° septembre 1969.

Un an d'enseignement, un an dans le cercle de poésie et d'amitié de Gabrielle Russier.
Anne Riebel a gardé jusqu'à ce jour, les lettres et petits mots de Gabrielle Russier pendant cette année d'utopie qui l'a marquée à vie.
15 lettres entre le 15 juin 1968 et juin 1969, deux textes inédits de Gabrielle Russier, une carte postale, deux petits mots (des conseils écrits de sa main), voilà le trésor offert aujourd'hui par une élève devenue femme, 46 ans après la rencontre, après toi, le reste de ma vie.

Ce témoignage réussit en quelques pages à nous restituer un contexte et à mesurer la traque dont non seulement Gabrielle Russier a été victime mais aussi les jeunes qui étaient attirés par son enseignement et sa manière d'être avec eux comme jeunes et pas seulement comme élèves.

L'édition de ce livre aux Cahiers de l'Égaré doit beaucoup au précédent livre que nous lui avions consacré, Gabrielle Russier/Antigone, paru le 1° septembre 2009 pour le 40° anniversaire de sa disparition. Un an avant, les 3 et 4 décembre 2008, 7 écrivains s'étaient retrouvés à la bagagerie du Lycée du Golf Hôtel à Hyères. Ce furent deux journées riches.

Le livre édité, offert aux enfants de Gabrielle (sa fille était entrée en contact avec moi) est aujourd'hui épuisé mais il a cheminé.

Le 10 février 2014 à 23 H 35, je recevais ce message par le formulaire de mon blog :

Bonsoir, je suis la petite-fille de Gabrielle Russier, j'aimerais savoir si vous l'aviez connu.

Bien à vous,

je répondais le 12 février à 19 H 15, s'ensuivirent quelques autres messages avec cette jeune fille de 18 ans qui allait passer son bac.

Et le 26 mars 2014, je reçois un mail par le formulaire de mon blog, Anne Riebel me propose de lire son témoignage. J'accepte et devant l'indéniable intérêt et émotion de ce document, partagé avec deux autres lectrices, j'en décide la publication.

J'ai pris conscience en faisant ce travail éditorial d'une coïncidence comme je les aime : Gabrielle est une valentine (14 février 1937), la mouette à tête rouge, Annie, qui fut mon élève en 1964, 4 ans avant l'affaire, mais dans le nord, fut aussi une valentine (14 février 1948).

Déjà le 24 janvier, j'avais reçu un mail étonnant :

Bonjour,

Mon nom est Jocelyne Hermann Salley issue de l'école des Beaux Arts de Troyes; j'ai abordé la peinture en 1990; aujourd'hui je vis de ma peinture

en 2006 j'ai eu entre mes mains complètement pas "hasard"le livre Beverly trouvé sur les quais à Paris

Le plus étonnant lorsque j'ai découvert les peintures de Michel Bories je travaillais à cette époque les mêmes couleurs.

Je voulais juste vous en parler, ce livre m'a donné confiance en moi encore maintenant dans les moments de doutes

merci de m'avoir lu

bien cordialement

JHS

Beverly est un roman écrit par Cyril Grosse avec le peintre Michel Bories, entre 1992 et 1994 dans le cadre d'un projet Défi-Jeunes, Ulysse à Hollywood. Il avait 21 ans. Le roman est suivi d'Un carnet d'Hermann Salley, écrit par Michel Bories, Hermann Salley étant un peintre, peut-être faussaire, inventé par Cyril Grosse. Page 18, ligne 5 de ce roman, le narrateur écrit cette phrase: À peine seize ans, impatient d'en avoir trente et un. Cyril Grosse est mort accidentellement à Cuba entre 30 et 31 ans. Michel Bories est décédé le même jour dans le même accident ainsi que deux Cubaines, une mère et sa fille, le 19 septembre 2001 à 16 H au carrefour surnommé le Triangle de la mort à Jaguey-Grande. Le 19 septembre 2001, à l'heure française de l'accident, je dégueulais tripes et boyaux. Ce n'est qu'après coup que j'ai fait le rapprochement.

Pour évoquer ces coïncidences, je suis assez tenté par l'hypothèse de l'holomouvement posée par David Bohm dans La plénitude de l'univers, l'univers comme hologramme conservant toutes les informations et en créant sans cesse des nouvelles; hypothèse que je formule ainsi, nous concernant: tout instant que je vis, passe, never more mais rien ne peut faire que ce que j'ai vécu n'ait pas eu lieu, donc il est vrai éternellement que j'ai écrit ce message, ce jour à 14 H 30, for ever; c'est un des thèmes abordés dans ma pièce L'éternité d'une seconde bleu Giotto, inédite.

Dernière coïncidence, TNT m'a livré les livres le 11 août à 11 h 55. Et c'est le 11 août 2014, à approximativement 11h 55 dit la police que Robin Williams s'est suicidé, délivré à 63 ans, Robin Williams, le professeur du Cercle des poètes disparus. Anne Riebel donne à son livre ce sous-titre : À Gabrielle Russier. Dans son cercle de poésie et d'amitié.

Ceux qui sont intéressés par le livre d'Anne Riebel doivent le commander aux Cahiers de l'Égaré, 669 route du Colombier, 83200 Le Revest, 14 €, frais de port compris, par chèque à l'ordre des Cahiers de l'Égaré. Le livre ne sera pas disponible en librairie.

Jean-Claude Grosse, directeur des Cahiers de l'Égaré

Catalogue 2014 des Cahiers de l'Égaré
Catalogue 2014 des Cahiers de l'Égaré
Catalogue 2014 des Cahiers de l'Égaré
Catalogue 2014 des Cahiers de l'Égaré
Lire la suite